Les Alsaciens résistent

Cette décision mérite d’être évoquée sur ce blog : hier , jeudi 11 janvier, le Tribunal Administratif de Strasbourg a suspendu l’arrêté préfectoral qui autorisait l’ouverture des commerces du centre-ville pour le premier dimanche des soldes.

Courant Décembre, et pendant plusieurs semaines, les Alsaciens n’ont pu avoir accès au centre-ville de Strasbourg en raison de mesures de sécurité draconiennes mises en place pour le marché de Noël. Aussi, pour récompenser la patience des commerçants strasbourgeois, le Préfet du Bas Rhin avait autorisé l’ouverture de leurs boutiques le dimanche 14 Janvier, jour de forte affluence .

Mardi, la CGT, FO et la CFTC ont attaqué l’arrêté préfectoral, qui, eu égard au «bref délai», ne permet pas, selon elles, aux salariés de disposer « du temps nécessaire à l’organisation de leur vie personnelle », ce qui constitue une atteinte « grave et immédiate aux intérêts collectifs de la profession ».

Considérant que « les salariés (ont été) déjà fortement mobilisés trois dimanches avant Noël », ce qui a entraîné « des contraintes d’organisation dans leur vie personnelle », le Tribunal Administratif de Strasbourg a suspendu l’arrêté préfectoral  : il existe un «doute sérieux sur la légalité de la décision » de Monsieur Jean-Luc Marx. 😀