Transparence… ou presque

Les emplois familiaux sont désormais interdits aux parlementaires… Au grand dam du député UDI Yannick Favennec, qui a relaté à la presse qu’il serait contraint de licencier son épouse, attachée parlementaire, à « la fin de l’année ». « Il va falloir qu’elle cherche du travail ailleurs s’est-il désolé.

Pourquoi attendre la fin de l’année ? En outre, le député ne précise pas s’il lui versera des indemnités de licenciement comme le prévoit la loi.